Pose de plancher avec climatisation radiante

Le plancher radiant comprend un système de climatisation à basse température par l’introduction de chaleur ou de froid à l’intérieur de ce dernier, en laissant la radiation climatiser la pièce.

Il existe sur le marché deux types de climatisation radiante :

 

  • Climatisation radiante à l’eau :

 

Les canalisations d’eau sont réparties sur le plancher béton, en intercalant un isolant thermique pour éviter que la chaleur s’échappe vers l’étage inférieur.

Sur les canalisations, on applique une couche de mortier de ciment ou d’anhydrite et de sable d’environ 4 cm d’épaisseur et puis on pose le revêtement de plancher.

L’eau circule à une température maximale de 45 ºC et la température à la surface du plancher se situe entre 18 et 22 ºC.

La hauteur totale du plancher terminé est d’environ 10 cm.

 

  • Le chauffage radiant électrique par fil ou câble chauffant :

 

Les résistances sont réparties sur le plancher béton, en intercalant un isolant thermique pour éviter que la chaleur s’échappe vers l’étage inférieur.

Sur les résistances, on applique une couche de mortier de ciment ou d’anhydrite et de sable d’environ 3 ou 4 cm d’épaisseur et puis on pose le revêtement de plancher.

La hauteur totale du plancher terminé est d’environ 7 cm.

Il est préférable que le revêtement de plancher soit d’un matériel peu isolant à la chaleur et au froid (pierre, carreau céramique ou hydraulique) en évitant le bois ou les moquettes.

Analyse Préalable

Les variations thermiques provoquent des contractions et des dilatations tant de la céramique que de la couche de mortier sur laquelle est faite la pose.

En mettant en fonctionnement le système de climatisation, le rehaussement de mortier présente à la partie inférieure des dilatations supérieures à celles de la partie supérieure, en raison de la différence de température entre l’ensemble du système (canalisations d’eau ou fils électriques).

Cela provoque des tensions de cisaillement au niveau des carreaux céramiques qui peuvent même provoquer leur décollage.

Pour toutes ces raisons, il convient, pour faire une bonne pose qui garantisse une adhérence optimale, d’utiliser des ciments-colles et des matériaux de jointoiement flexibles, capables d’absorber les mouvements des pièces céramiques dans le système de construction.

Considérations Techniques

On doit d’abord examiner le support de travail, qui peut être une chape de ciment ou un support d’anhydrite.

Pour ce faire, on doit tenir compte :

  • Qu’il faut toujours mesurer l’humidité du support avant d’appliquer la colle.

La pose des carreaux céramiques doit se faire lorsque le support ou la chape présente un degré d’humidité résiduelle inférieure à 3 % au moment d’utiliser la colle.

Dans le cas d’anhydrite standard, et dans des conditions normales, le temps de séchage est d’environ 1 jour par millimètre d’épaisseur.

Pour les mortiers à base de ciment, le temps de prise complète est de 28 jours.

  • On doit vérifier la planéité du support, dont les différences mesurées avec une règle de 2 mètres doivent être de moins de 5 mm.
  • Le support doit toujours être sans poussière ni saleté, être résistant et stable.
  • La climatisation radiante doit être débranchée au moins 24 heures avant l’application de la colle et on devra attendre au moins 7 jours après l’application du joint avant de la remettre en marche, en évitant de cette façon des problèmes de déshydratation du ciment-colle et du mortier de jointoiement.
  • La colle doit toujours être posée avec une truelle dentée, en couche fine, en utilisant la technique de double encollage (truelle dentée aussi au revers du carreau) pour des carreaux de taille supérieure à 2 000 cm2, sauf si on utilise GECOL Flexible fluido (consulter fiche technique).
  • Nous recommandons un battage complet de toutes les pièces céramiques, en évitant de cette façon des creux où se produiraient des condensations.
  • Il faut faire le profil des joints, tout en respectant les conditions suivantes :
  • Joints entre carreaux d’au moins 2 mm.
  • Joints au niveau des coins, des changements de plan, de hauteur ou de matériel.
  • Joints de dilatation, entre baies de porte et vides structuraux que présente le bâtiment.

– Tous les joints de dilatation doivent être remplis avec des mastics élastiques du genre GECOL Elastic-MS.

L’application du mortier de joints devra se faire en respectant les temps indiqués sur la Fiche technique du produit.

La mise en service se fera au moins 48 heures après la pose du joint.

Produits Recommandés

Adhésifs

Haute déformabilité

À prise ultra rapide

À prise rapide

Supports d’anhydrite

Mortiers pour jointoiement

De 0 à 20 mm à prise rapide

Hasta 6 mm

De 3 à 15 mm

Mastic flexible

Élastomère

Avertissements: Les renseignements fournis dans cette Solution de construction ont été obtenus à partir des processus habituels de mise en œuvre. Cela dit, nous recommandons pour toute situation particulière de consulter notre service technique. info@gecol.com



Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer nos services et vous montrer la publicité en relation avec vos préférences grâce à l’analyse de vos habitudes de navigation. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Vous pourrez obtenir plus d’informations ou apprendre comment changer la configuration dans notre section Politique des cookies. Plus d'informations

Les paramètres de cookies de ce site sont configurés pour "autoriser les cookies" et vous offrir ainsi la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site Web sans modifier vos paramètres de cookies ou en cliquant sur "Accepter", vous donnerez votre consentement.

Fermer